Alerte Moustique tigre

Les reconnaître, lutter contre leur prolifération

Opération de démoustication du 14 août

Toutes les décisions pour lutter contre le moustique tigre relèvent de l'Agence régionale de santé (ARS) en partenariat avec l’entente interdépartementale de démoustication Rhône-Alpes (EID).
Le traitement qui a été effectué dans un quartier de Seyssinet-Pariset, en août, a été décidé par ces organismes suite à un cas de dengue contracté à l’étranger par un Seyssinettois. Cette mesure préventive relevait de la santé publique.
Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter L'EID, Tél 04 79 54 21 58

Comment reconnaître le moustique tigre ?

Le moustique tigre ne ressemble pas aux autres moustiques. Pour le reconnaître, voilà ce que vous devez savoir :

- Il est très petit : entre 5 et 8 millimètres

- Il est noir avec des rayures blanches sur les pattes et l'abdomen (d'où sa qualification "tigre")

- Il se développe en milieu urbain et peut piquer dans quelques dizaines de mètres autour de son lieu de naissance.

- Il pique la journée, surtout le matin et au crépuscule.

- Il est attiré par l'odeur du gaz carbonique (émis lors de la respiration, surtout des femmes enceintes et des personnes obèses).

- Il est attiré par les couleurs sombres

- Ce sont les femelles qui piquent les humains pour boire leur sang et pondre ensuite un plus grand nombre d'oeufs (jusqu'à 300) dans des eaux stagnantes.

Signaler la présence de moustiques tigres chez vous ou près de chez vous

Les moyens de lutte

Voir aussi lutter-contre-les-moustiques-avec-les-mesanges

 

 

Privons-le d'eau

Pourquoi cette question du moustique devient-elle si importante ?

Depuis une dizaine d’années, le moustique a colonisé le territoire de Rhône-Alpes profitant du déplacement des hommes. Fortement présent dans le Rhône, le département de l’Isère est désormais touché. Le moustique trouve, dans notre environnement, les conditions qui lui conviennent pour se reproduire et devient une vraie nuisance étant en plus vecteur potentiel de maladies.

 

Comment et pourquoi le moustique se développe-t-il chez nous ?

Il trouve effectivement dans notre environnement quotidien de très nombreux lieux pour se reproduire. La femelle recherche pour pondre des endroits secs mais qui deviendront ensuite mouillés, à l’exemple du rebord d’une coupelle de pot de fleurs, d’un rebord de  récupérateur d’eau, d’un vide sanitaire, d’un chêneau, d’une piscine gonflable mal vidée, d’une bâche couvrant du bois... qui une fois l’eau de retour avec la pluie ou l’arrosage favorisent la phase larvaire puis l’éclosion de nouveaux moustiques. Par ailleurs, il faut savoir que le moustique se déplace sur une centaine de mètres de son lieu d’éclosion.

Peut-on éradiquer le moustique ?

Malheureusement, non. Les traitements par produits existent mais doivent être renouvelés, de plus il faut traiter de large zone sans exception. Mais il est possible de lutter efficacement en agissant très concrètement au quotidien en prenant pour habitude de ne jamais  laisser d’eau stagner pour empêcher la ponte. Sur un balcon, une terrasse, remplir la coupelle de sable puis d’eau, couvrir hermétiquement par un voile moustiquaire un récupérateur d’eau, vérifier l’inclinaison des chêneaux, des gestes simples mais efficaces.
Il faut savoir que ces lieux de ponte sont principalement situés chez les particuliers donc chacun et tous ensemble nous pouvons être vigilants et lutter.
Chasser le moustique, c’est d’abord et avant tout le priver d’eau pour ne pas lui offrir de lieux de ponte.

Plus d'informations : eid-rhonealpes.com