6 défibrillateurs dans la ville

Les gestes qui sauvent

La ville de Seyssinet-Pariset a équipé 6 bâtiments recevant du public de défibrillateurs cardiaques externes entièrement automatiques.

Localisation des défibrillateurs

  • Gymnase Joseph Guétat, avenue Pierre de Coubertin dans le hall d'entrée
  • Bibliothèque, 40 rue de la Fauconnière, derrière la banque de prêt
  • Résidence des personnes âgées, 83 rue de l'Industrie, dans le hall d'entrée
  • Gymnase Louis Carrel, place André Balme / rue Roger Barbe, dans le hall d'entrée.
  • Hôtel de ville, place André Balme, dans le hall d'entrée
  • complexe Aristide Bergès, 50 avenue Aristide Bergès

Utiliser un défibrillateur augmente les chances de survie après un arrêt cardiaque

En France, plus de 40 000 cas de mort subite surviennent chaque année, dont 10% sur la voie publique.Le taux de survie après un arrêt cardiaque est aujourd'hui de 2 à 4%. Alors qu'aux États- Unis, où l'implantation des défibrillateurs entièrement automatiques est ancienne, le taux de survie atteint 20 à 30%.
L'utilisation d'un défibrillateur externe automatique dans les 5 minutes qui suivent l'arrêt cardiaque, suivie d'une prise en charge spécialisée, porte les chances de survie à 75%.

Comment ça marche ?

Une personne s'effondre devant vous et ne bouge plus. Que faire ?
  1. Demandez-lui si elle vous entend. Demandez-lui de serrer votre main. Si vous ne constatez aucune réaction, la victime est inconsciente.
  2. Penchez-vous sur la victime : si vous ne sentez aucun souffle sortir de sa bouche et si la poitrine ne se soulève pas, elle est en arrêt respiratoire.
  3. Appelez les secours en composant le 15, 18 ou le 112 depuis un portable, laissez-vous guider au téléphone sur les premiers gestes à faire (massages cardiaques, bouche à bouche, etc.). Surtout, ne raccrochez pas ! Les secours vous indiqueront à quel moment le faire.
  4. Demandez à un passant d'aller chercher au plus vite un défibrillateur (liste ci-contre).
  5. Ouvrez le boîtier du défibrillateur, mettez-le en marche et laissez-vous guider par les pictogrammes et les consignes de l'appareil.
Pas de danger, ni de risque d'erreur. Pour se servir d'un défibrillateur, aucun danger pour le sauveteur et aucun risque d'erreur lors de son utilisation : c'est l'appareil lui-même avec ses électrodes qui établit le diagnostic et décide de "choquer" ou non la victime.
>>> A télécharger en pdf l'utilisation d'un défibrilateur, article paru dans la Gazette 85 septembre 2010

Renseignements : A l'hôtel de ville, Tél. 04 76 70 53 53
Fichier(s) attaché(s)Taille
PDF icon Article_GAZETTE_85-utilisation défibrilateurs.pdf138.75 Ko