Fauche tardive dans le parc Lesdiguières

Fauche tardive dans le parc Lesdiguieres

La tonte des espaces verts dans le cadre d'une gestion différenciée des pelouses du parc

Jusqu’en mai 2014, toutes les pelouses du parc Lesdiguières étaient tondues 8 fois par an.

"La gestion du parc Lesdiguières est adaptée pour concilier respect de l’environnement, caractéristiques paysagères et usages qui sont pratiqués par les habitants. En fonction de sa fréquentation et de son intérêt écologique, chaque zone n'est pas tondue à la même fréquence" commente François Pellet, responsable du service espaces verts.

Afin de favoriser un développement complet des variétés présentes au sein de la pelouse, de leur permettre de fleurir, de grainer et également de se diversifier, la LPO nous invite à gérer les pelouses de façon différenciée. L’objectif est par exemple d’obtenir, par endroits des pelouses plus hautes qui fourniront des ressources pour les insectes pollinisateurs, les oiseaux voire même les chauves-souris. Ces espaces permettent également à d’autres espèces de se cacher et de nicher. 

Des résultats encourageants

Cet été, des variétés de fleurs, encore jamais vues dans le parc Lesdiguières jusqu'à présent, sont apparues :

Ophrys becasseOrchidée pyramidale

De gauche à droite : ophrys bécasse et orchidée pyramidale.

Pour que ces fleurs puissent se multiplier, merci de ne pas les ramasser

 

A noter

  • Toute la partie la plus fréquentée du parc garde la même fréquence de tonte, autour de 8 fois par an.
  • En raison de l'absence d'essences locales dans les boîtes "prairies fleuries" dans les jardineries et de leur durée éphémère, cette option a volontairement été écartée.
  • Sur 6 secteurs, situés au sud du parc (le long des immeubles Vauban), à proximité des 2 coulées vertes, au sud des terrains de football et à côté de l’école Chartreuse, sont programmées seulement 1 à 2 fauches par an.