L'alimentation des tout-petits

Permettre l'allaitement et garantir la sécurité alimentaire des tout-petits

La ville est très attachée aux principes de l’allaitement et a conscience de tous les bénéfices pour l’enfant et sa mère, tant au niveau de la santé, de l’attachement que du développement cognitif.

 

Garantir la sécurité alimentaire des enfants

Si vous souhaitez allaiter cela est possible sur les multi accueils collectifs, selon un protocole strict qui engage parents et professionnels. Un livret a été élaboré dans ce sens. Il a pour objectifs d'accompagner et préparer les parents à la poursuite de l'allaitement en crèche. L'allaitement doit se poursuivre dans les meilleures conditions d'hygiène et de sécurité pour l'enfant. Ce protocole, assorti d'un contrat d'engagement entre la crèche et les parents a été soumis au vote du Conseil municipal du 4 novembre.

Les repas

Les repas sont fournis, en liaison froide, par un prestataire de restauration spécialisé pour la petite enfance. Un marché public a été lancé et Guillaud Traiteur a été retenu. Il répondait au plus près au cahier des charges voulu par les élus.

Comme le prestataire des repas, la collectivité est soumise à une réglementation précise concernant la sécurité alimentaire, concernant la traçabilité, le respect de la chaîne du froid, la désinfection des matériels etc... Des contrôles de la part des services vétérinaires sont réguliers.

Les repas sont adaptés à l’âge de l’enfant. Le petit déjeuner et le dîner sont pris au domicile des parents.

Pour les enfants souffrant d’allergies, justifiées par une prescription médicale, la structure met en place avec les familles un protocole d’accord pour l’accueil d’enfants nécessitant un régime alimentaire adapté. Si l’allergie est sévère avec des risques de réactions aiguës et/ou d’allergies complexes qui ne peuvent pas être prises en charge par la structure pour des raisons techniques.

Dans tous les cas un PAI (protocole d’accueil individualisé) est établi entre les médecins, la directrice de crèche et la famille. Les parents doivent alors fournir des repas spécifiques avec opercule serti ou des petits pots adaptés aux besoins de leur enfant. Pour éviter le risque de rupture de la chaîne du froid qui existe lorsque le parent prépare chez lui le repas et l’absence d’éléments de traçabilité.

Chaque jour, la crèche informe la famille de la composition des menus, afin que celle-ci puisse adapter les repas du soir en fonction des besoins alimentaires de l'enfant.